Révélation 4

 

 

Voilà, je sais que je vais paraître sûrement moins sympathique à pas mal de monde, mais c’est comme ça. J’ai très peu de patience concernant les enfants.

Ceci dit je ne suis pas non plus aussi radicale que ça peut en avoir l’air dans cette note. Et pour preuve j’en profite pour faire la pub du blog de mon amie Thal qui parle de sa fille ;)

21 comments

  1. Lysander says:

    D’un autre côté, avoir des gamins à notre époque, malgré toute l’éducation que l’on peut leur apporter, on leur file un monde de merde !! Faut avoir un sacré culot pour leur filer un héritage aussi merdique !!

  2. silverfire says:

    Arf merci les gens qui se mélent de ce qui ne les regarde pas ! Mais c’est une tare de ne pas avoir de morveux pleurnichards !!!! En fait il nous envie notre liberté niark niark !
    C’est chouette que vous soyez d’accord sur ce point.

  3. Pacotine says:

    Thal > ha oui, en fait ça porte à confusion, je voulais dire là présentement tu en parles ^^

    tout le monde > ça fait plaisir de voir que je ne suis pas seule, parce que quand même des fois les gens mettent tellement de pression qu’on se sentirait presque anormal de ne pas vouloir d’enfant.

  4. Celtikipooh says:

    Bah néanmoins tu sais ce qu’on dit: les enfants, c’est comme les pets: on ne supporte que les siens. C’est avec cette phrase pleine de poésie que j’inaugure mon premier commentaire sur ton blog que je trouve fort fort sympathique et surtout très bien dessiné…

  5. coco says:

    hihi, merci tout plein, j’ai trouvé de quoi terroriser mon poulbot. Si t’es pas sage,mon Cocomini, je t’envoie en Belgique, un pays encore plus froid que le nôtre chez « Pacotine-qui-mange-les-enfants-et-les-insectes-sans-ail ». gnagnagna!

  6. Nad_Chat says:

    Ce n’est pas tout à fait pour les mêmes raisons que toi, puisque j’aime bien les enfants, mais je n’en désires pas non plus, et j’ai parfois l’impression de passer pour une extraterrestre quand je dis ça. Et comme toi je n’arrive pas à me jurer de ne jamais en avoir, de peur de le regretter.
    Il y a certes l’appel de la nature, qui fait qu’une femme a très fréquemment envie d’avoir des enfants, l’histoire de l’horloge biologique, mais je crois qu’il y a une histoire de culture aussi, qui là est beaucoup moins honorable. D’un côté on nous « reproche » notre absentéisme à cause des grossesses ou enfants malades et on nous paye moins pour cette raison, et d’un autre côté t’es pas une vraie femme si tu n’as pas enfanté. On nous met dans une position de culpabilité en permanence quoi.

  7. Pacotine says:

    celtikipooh > merci :)

    coco > ouh ça fait peur dit comme ça! ^^ j’ai vraiment l’air très méchante haha!

    Nad Chat> Figure toi qu’on a dit aussi à mon homme à son boulot que ce n’était pas normal qu’il ne veuille pas d’enfant. C’est incroyable d’être jugé de la sorte par des bien pensants, qui en dehors de ça, se prétendront tolérants et diront ne pas juger les gens.
    Les choses ont quand même déjà beaucoup changé à ce point de vue dans la société par rapport au temps de nos mères. On ne peut pas nié que la révolution sexuelle a eu un impact. Mais on ne peut nier non plus que la tradition marque encore les esprits et qu’il y a encore du chemin à faire.

  8. Nad_Chat says:

    Oui heureusement qu’on est plus au moyen âge et que les femmes ont des droits aujourd’hui. Mais enfin il reste encore de la place pour les mouvements féministes. Quelques petits détails à régler encore :o)
    Je ne doute pas que ça choque tout autant quand c’est un homme qui dit ça, surtout s’il est en couple, dans leur logique il devrait être amené à faire des enfants forcément.
    Mais comme je le disais tout à l’heure, mon ressenti c’est que t’es pas vraiment une femme si tu n’as pas d’enfants, alors que tu peux être un homme, un vrai sans avoir d’enfant.

  9. Alecto says:

    C’est difficile de se trouver ce point en commun avec quelqu’un, de ce fait tu me paraît encore plus sympathique ;)

  10. mya says:

    non mais sérieux profiter de vous deux c’est mieux et plus tard pourquoi pas? comme tu dis, moi j’en ai bien un (ok je l’aime fort) mais les gosses ouhhh faut avoir de la patience.
    « je ne supporte pas comme toi ceux des autres maintenant » loool

  11. Ish says:

    Heureusement qu’il y a Brassens, je me fais souvent la fameuse réflexion : « les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux »

  12. Tykayn says:

    y’a pas que l’âge et le genre qui font dire ça aux gens, y’a aussi la déformation du tissu.
    voir le doc « le culte des seins » d’Arte. ;)
    Super chouettes ces révélations *o*

  13. Melody says:

    J’ai fait un autre choix mais je peux très bien comprendre le tien !!
    Et puis moi aussi, malgré mes 4 golgoths, j’ai parfois du mal avec les enfants, même les miens !! ;)

  14. Simon says:

    ça Arrive a plein de monde de ne pas vouloir d’enfant, et puis aprés quand tu as un gosse faut assumer pendant un bon bout de temps: les couches du bébé, les devoirs à l’école, les premiers amours, les prises de tetes… bref a bien réfléchir^^

  15. yzatis says:

    Argh en lisant ce post j’ai cru me voir. En fait autour de moi c’est très partagé, les naissances fleurissent à vue d’oeil, et moi… ben je suis bien comme ça. De l’autre côté y’a des extrémistes anti-môme mais je partage pas non plus ce point de vue. J’aime bien les enfants, de loin. Tout le monde ne comprend pas, on me dit souvent « ça changera plus tard, tu verras, c’est pas grave », comme si j’étais malade et que la guérison était proche. Comme toi je ne suis pas fermée ni catégorique sur le sujet, c’est juste un truc que je ne visualise pas du tout pour le moment, dont j’ai pas envie, que je ne projette pas…

  16. hecate18 says:

    Ah ça fait du bien de se sentir moins seule :) Pour l’instant, pour mon compagnon et moi, c’est niet. Mais c’est vrai que les gens ont du mal à envisager que ce soit un choix. Des enfants, j’en côtoie tous les jours en tant que prof. Comme je dis souvent, en avoir un, ça serait comme ramener du travail à la maison et ce n’est pas ce que je veux.

Laisser un commentaire