Aquarelles pour débutants

les bases très basiques ( :D) de l’aquarelle

Le matos:

le papier pour une peinture , et surtout une peinture très liquide comme l’aquarelle, il faut absolument du papier épais , au moins 200g et aussi un papier avec du grain , le bristol ne donnera rien de bon. Parmi les bons papiers il y a des différences qu’on peut classer en 2 groupes, il y a : des papiers polyvalents (conseillés pour crayons, aquarelle, marqueurs etc …) au grain assez fin et d’épaisseur 200g env et le papier spécialement aquarelle à très fort grain et d’épaisseur env 300g quelques marques:

1-STENBACH gallery : léger grain, plus que le canson et dans les mêmes prix que celui-ci, c’est le papier que j’utilise le plus souvent. 2-TALENS art création aquarelle : c’est un papier que j’ai trouvé dans un super marché, j’ai essayé pour voir et c’est pas mal mais on ne trouve que ce format. 3-TALENS art création acrylique : pareil que pour le précédent, il possède un grain plus fin que ce dernier. 4-CANSON C a grains : le plus courant (NB: sur la photo c’est une pochette de format raisin parce que je n’avais plus de bloc v_v) grain moyen bonne épaisseur, un bon papier facile à trouver et à un prix raisonnable = conseillé 5-ARCHES aquarelle : gros grain, très épais et TRES cher plus de 25€ Le bloc de 20 feuilles A3 bref complètement déconseillé aux débutants, à moins d’être milliardaire et d’aimer avoir le top du top sans en avoir l’utilité 6-SCHOELLER hammer : excellent papier, très bon grain, bonne épaisseur, pas cher, le seul inconvénient :il n’est plus fabriqué , si vous en trouvez miraculeusement jetez vous dessus! Mais il y a peu de chance vu que c’est très recherché.

une utilisation particulière

C’est une technique qui permet de ne pas faire gondoler le papier. Pour ça il faut : Une planche, du scotch épais (et je conseille d’utiliser le scotch fait spécialement pour cette technique (ce qui n’est pas le cas sur la photo, mais je n’en ai pas puisque je ne procède pas comme ça) les scotch normaux auront tendance à se décoller un peu et à ne pas bien maintenir le papier) -on trempe complètement la feuille (2e image) ensuite on la pose sur la planche. On peut profiter de l’humidité pour faire un peu “ventouse” et bien l’aplatir , tant que c’est encore bien mouillé on met du scotch sur tout le tour (note: faite le chevaucher la feuille sur env 1cm c’est parfait)et laissez sécher. ça aura pour effet de tendre le papier , ainsi vous pourrez utiliser autant d’eau que vous voulez la feuille ne se déformera pas. (encore une tite note: une fois bien sec c’est comme du papier normal donc vous pouvez dessiner dessus au crayon , mais si vous préférez faite le dessin avant , le crayon (sec) ne part pas à l’eau)

une fois le dessin terminé on le détache, le bord sera toujours abîmé si pas du tout irrécupérable (avec le scotch en kraft c’est toujours le cas , mais c’est bien la preuve de son efficacité anti-gondolement) en tout cas il ne faut pas espérer ajouter de la peinture sur le bord

pinceaux et aquarelles

1-les pinceaux: Ne jamais utiliser de pinceaux de super marché aux poils mous, à la pointe inexistante et à la calvitie précoce. procurez vous de bons pinceaux dans une papeterie spécialisée (ok c’est un peu cher mais encore très abordable comparé à d’autre pinceaux) mes pinceaux à moi (bah oué vais parler de ceux là) sont des DAWLER-ROWNEY robert simmons. Depuis que je les ai essayé je n’ai plus jamais été tentée d’essayer une autre marque ils sont impeccables (on dirait une pub pour la lessive non?)

voilà ce que je conseille d’avoir : a-un pinceau rond très fin (ici 10/0) pour de très fines retouches ou pour repasser les contours b-un pinceau rond fin (ici 0) pour la plupart des détails c-un pinceau rond taille moyenne (ici 6) pour presque tout d-une brosse souple pour de grands aplats (la couleur sera plus uniforme) voilà à mon avis de quoi être confortablement équipé , quelques pinceaux en plus ne font pas de mal mais avec ça on a déjà de quoi à peu près tout faire.

2-les aquarelles: comme je l’ai dit d’entrée de jeu: en godet (NB: “en godet” précise le genre de peinture, la taille la plus courante 1cm/1cm (comme sur la photo) est appelée “demi-godet, “un godet” étant bien entendu 2 fois plus grand :1cm/2cm) avec les 3 couleurs primaires + du noir vous êtes prêts à tout faire, mais ce n’est pas très confortable (bien que très instructif) je conseillerais alors de commencer avec un set de 12 couleurs , soit vous prenez seulement ces 12 couleurs, ce que je conseille car moins onéreux et ça vous obligera à apprendre à mélanger la couleur, soit vous achetez en même temps une boite vide et vous remplissez les trous avec des couleurs de votre choix (les godets étant le plus souvent vendus à la pièce , on vend aussi des boites vides exprès pour faire soi même sa propre palette) pour la marque, sans hésitation: WINSOR & NEWTON: toujours!!!!!!!!! c’est au même prix que les autres mais la qualité est TRES nettement supérieure comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous

la couleur que je désirais étant épuisée en Winsor & Newton j’ai pris la marque Dawler-Rowney, pourtant une très bonne marque (la même que mes pinceaux) mais la différence avec winstor & Newton est flagrante!

autres choses nécessaires

-de quoi essuyer le pinceau, un simple essuie-tout (1) fait l’affaire mais c’est quand même mieux un chiffon-en coton ^^- (3) -un récipient d’eau(2) , en verre c’est très bien ou une bouteille en plastique à col large ça va aussi (essayer que le bord ne soit pas trop épais c’est mieux), remplissez le assez haut mais pas à ras bord quand même. -de quoi faire des mélanges (4) n’importe quelle surface imperméable, concave et de préférence blanche fera l’affaire :l’intérieur du couvercle de la boite d’aquarelle (c’est même fait pour), des palettes faites exprès (chères et facilement remplaçables) des petits pots en plastiques (comme sur la photo) ou même bouchons de bouteilles de limonade (ça aussi comme sur la photo),bac à glaçon, etc… -de quoi éponger (5) pas vraiment nécessaire puisque on peut utiliser la même chose que pour essuyer le pinceau , mais enfin comme elle était fournie dans la boite d’aquarelle j’utilise parfois la petite éponge(note si vous voulez utiliser une éponge , prenez une éponge DOUCE et pas le coté non grattant d’une gratounette )

Mouiller le pinceau: Comment avoir le contrôle de son humidité pour éviter que les poils ne retiennent trop d’eau qu’ils pourraient lâcher d’un coup sur le dessin? Tout d’abord essayez de ne pas faire tremper le haut des poils dans l’eau ,à la longue ça les fait tomber , bien que avec des bons pinceaux faut beaucoup de temps de trempage pour y arriver (note: ne jamais laisser un pinceau tremper dans un bocal d’eau , ça écrase la pointe et décolle les poils!) Trempez juste la pointe , à environ la 1/2 de la hauteur des poils Et “pressez” le légèrement sur le bord (une goutte s’écoulera du pinceau) comme sur la photo ci-dessous pour contrôler la retenue d’eau.

note: pour le trempage du pinceau cette hauteur de remplissage facilitera votre geste /;)

gardez aussi le chiffon en boule près du bocal d’eau pour contrôler mieux encore l’humidité, si vous avez besoin d’un pinceau encore plus sec passez le sur le chiffon , pour affiner la pointe en même temps faites le rouler légèrement.

Prendre de la couleur: L’aquarelle en godet est une couleur sèche si on prend peu d’eau pour la mouiller, on aura peu de peinture très concentrée sur le pinceau. En passant avec un peu d’eau (pas besoin d’inonder non plus) dessus pour commencer, on obtiendra un film de couleur diluée (comme sur la photo -désolé on voit pas très bien v_v)

Il ne suffit plus qu’a gérer l’humidité du pinceau pour obtenir un trait plus ou moins dilué

comme expliqué pour l’humidité avec l’eau on peut faire pareil avec la couleur sur le pinceau (essayez quand même de ne pas “jeter” de la couleur trop souvent, c’est un peu du gâchis) N’oubliez pas de passer le pinceau bien mouiller sur tout le tour de temps en temps pour nettoyer le bord du bocal

la dilution de la couleur en image

1-avec peu d’eau: la couleur est pâteuse et accroche au papier (au lieu de couler) ce qui laisse des points blancs. en utilisant si peu d’eau on obtient une couleur qui n’est pas non plus à saturation maximale (pour ceux qui ne sauraient pas ce que c’est la saturation , c’est “qui contient le plus de couleur” la “flashytude”(ça existe pas ce mot x_x) si on veut ) 2-avec assez d’eau pour dissoudre la couleur mais pas trop pour la diluer => saturation maximale (si vous utilisez toujours l’aquarelle comme ça, vous viderez vite vos godets) 3-ensuite plus on met d’eau plus on dilue et donc plus on obtient une couleur claire (ici TRES diluée) /!\ ceci est la base du fonctionnement de l’aquarelle: les couleurs claires sont obtenues par une forte dilution et transparence, et donc par l’utilisation du blanc du papier, l’usage de blanc dans les mélanges est donc réservé à obtenir un certain effet Tant que j’y suis je vais parler l’utilisation du blanc.

en utilisant la couleur “naturelle” sans rajouter de blanc on a une couler transparente , ce qui donne une certaine LEGERETE :exemple Tandis qu’en utilisant une couleur mélangée avec du blanc ça devient opaque mais la couleur et plus pastel, ce qui lui donne de la DOUCEUR :exemple

faire des mélanges: (belle transition hein? ^^)

à gauche: en mélangeant avec juste assez d’eau pour dissoudre la couleur on obtient un mélange très agréable à travailler mais pour de petites retouches , car comme on le voit (hélas pas de façon flagrante ici) sur la photo la couleur diffère légèrement entre chaque prise de couleur , c’est principalement dû au fait qu’on doit mouiller son pinceau à chaque fois et qu’on a rarement 2 fois la même humidité exactement. à droite : pour utiliser en grande quantité sur des surfaces relativement grandes, il faut une couleur bien diluée, parfaitement liquide. Dans ce cas, diluez dès le départ à l’opacité souhaitée et ne mouillez pas votre pinceau à la reprise de couleur.

étaler la couleur: une bonne partie à déjà été expliquée plus haut.

-éviter les nuages:

en étalant la couleur, souvent en plusieurs fois, on voit apparaître des raccords, des coups de pinceaux, des auréoles, etc… au séchage. Comment éviter ça? D’abord en essayant d’avoir toujours la même humidité partout à l’étalage de la couleur. Pas évident et pas absolu! Alors pour unifier la couleur (ce qui n’est pas absolu non plus mais au moins atténue le phénomène) , une fois la toute la zone couverte, il faut tout humidifier et ré étaler la peinture en donnant des coups de pinceaux très doux et unifiants jusqu’a ce que la couleur sois assez sèche (pas besoin que ce soit absolument sec non plus)

légères rectifications: Si on a débordé un peu ou si on a fait une petite erreur on ne peut pas effacer mais on peut légèrement atténuer (note: plus la couleur de l’erreur sera foncée et moins ça s’effacera, c’est évident)

-il faut d’abord beaucoup mouiller la zone à rectifier avec le pinceau, très légèrement diluer la couleur et/ou laisser un peu la couleur se diluer elle-même. -puis avec un chiffon, ou le coin d’une éponge, absorber délicatement l’eau qu’on a déposer sur la feuille -et la zone s’est beaucoup éclaircie /!\ cette technique “abîme” un peu le papier et la couleur qu’on repassera dessus après aura peut être tendance à baver légèrement (mais rien de grave)

finitions: une fois le coloriage fini,on peut faire toutes sortes de retouches qui metteront le dessin en valeur. des exemples de matériel pour faire cela:

1-vieilles compresses ou n’importe quelle sorte de tampon 2-de la peinture couvrante blanche : tipp-ex, gouache , ou comme sur la photo acrylique 3-d’autres sortes de couleurs couvrantes, dont par exemple des couleurs métalliques (ici de l’acrylique perlescente) à utiliser en petite touche pour éviter les lourdeurs. 4-masque à aquarelle (ça porte tout un tas d’autres noms- gomme réserve, art masking fluid, drawing gum,…) ce n’est pas vraiment de la retouche ça, mais c’est utile pour le travail à la peinture liquide(pas seulement l’aquarelle comme pourrait le laisser supposer son nom) J’en parlerai dans un autre article. 5-crayon noir ordinaire. 6-crayon de couleur : on peut rajouter du coloriage au crayon au dessus de l’aquarelle. Exemple:

D’autres trucs sont possibles : l’utilisation de gros sel, de feuilles d’or, etc… Vous pouvez aussi innover /=)

les retouches les plus fréquentes (quasi obligatoires)

définir les bords

Si comme moi on ne fait pas d’encrage pour le dessin à l’aquarelle, on peut simplement repasser les bords au pinceau fin avec une couleur foncée, ou bien re-définir les traits au crayon :de couleur, aquarelle, ou comme ici noir , de préférence HB ou encore mieux F <– seulement disponible dans la marque derwent

1-on peut en profiter pou faire quelques petite ombres pour donner du volume (il y a aussi d’autres zones ombrées sur une plus grande surface sur le dessin, mais ça ne se voit pas) 2-à cet endroit j’ai repassé le bord de la mèche au crayon noir, ce qui lui donne une forme plus précise 3-là ou il ce n’est pas encore fait, les formes sont un peu vagues, on ne distingue pas toujours bien le bord

faire ressortir le blanc

à l’aide de couleur opaque blanche, ajouter du blanc même là où on avait laissé le papier à nu fera ressortir cette zone. par exemple sur le reflet des yeux comme sur la photo, ou pour ajouter de petites lumières et reflets.

conseils généraux:

laisser du blanc et ne pas en laisser:ça à l’air contradictoire dit comme ça lol Mais voilà plus clairement ce que je veux dire: -laisser du blanc: laisser apparaître le blanc du papier dans des zones claires, ça donnera une aération et ce sera plus léger que d’ajouter de la peinture blanche à la fin. -ne pas en laisser: bien raccorder les couleurs, essayer de ne pas laisser de blanc sur les bords et bien rejoindre les couleurs jusqu’à ce qu’elles se touchent en essayant aussi d’éviter qu’elle ne se chevauchent et se mélangent. Exemple:

lineart: là c’est très perso mais je préfère colorier un dessin au crayon (dans ce cas il faut que les traits soient légers avant de commencer à peindre) c’est à mon avis plus léger que l’encrage , dans ce cas il faudra redéfinir les traits comme expliqué plus haut. Si vous voulez un lineart à l’encre, vous pouvez soit encré après le coloriage quand le dessin est bien sec, soit avant mais dans ce cas assurez vous d’utiliser une encre résistante à l’eau , sinon ce sera la catastrophe!!!!!

entretenez vos pinceaux:

-1:après utilisation, nettoyez bien vos pinceaux sous un robinet et avec du savon. pour une fois on peut biiien écraser les poils dans le savon (à condition de ne pas les laissez des heures comme ça , ça va de soi) ça nettoie bien le pinceau et le savon “colle” les poils. (au fait vous savez au magasin quand on achète un pinceau , la point tient bien raide , c’est simplement parce qu’il y a du savon dessus pour le rendre plus présentable , parce que c’est simple et bon pour les poils) -2:suffit de faire mousser jusqu’a ce que la mousse soit blanche pour être sur qu’il soit bien propre. -3:rincez bien. Les pinceaux doivent êtres assez propres pour refaire la pointe à la bouche avant de les ranger.

si vous aimez laisser la feuille sur le bloc pour colorier:n’oubliez pas d’insérer une feuille ,si possible de plus grand format que celle que vous utilisez entre cette feuille justement et le reste du bloc , ça évitera de risquer de salir les autres feuilles en coloriant les bords

couleur séchée:pas la peine de laver trop souvent le couvercle de la boite d’aquarelle (ou les palettes de mélange) car la couleur séchée n’est pas perdue , en la re-diluant ça redevient une couleur tout à fait normale

-FIN-

4 comments

  1. élo says:

    merci pour tous ces petits conseils, et bonne continuation !
    PS : tes dessins sont magnifiques j’espère arriver à un rendu comme le tiens avec un peu d’entrainement.

  2. dubois says:

    merci de tous vos renseignements c’est génial de profiter de votre expérience .
    très cordialement
    fabienne

  3. Martine ! says:

    Merci beaucoup pour tous ces conseils…..gratuits en plus, c’est tellement rare !
    ce site est un be

  4. Laurence says:

    Je pense que l’aquarelle est un art un peu enfantin. Mais j’aime beaucoup les regarder. Je pensais que c’était très simple à faire. Mais maintenant, il me semble que c’est assez difficile.

Laisser un commentaire